Coup de Vieux

Recherche sur les habitats participatifs à destination des retraités 

Observation des nouveaux modes d'habiter et de partager

« La vieillesse n'est pas se retirer de la vie sociale, c'est pouvoir la traverser autrement. »  Paroles d'habitants.

 

L’âge est-il forcément synonyme de déclin et d’isolement ?
En France et ailleurs, un tabou recouvre cette période de nos vies. Probablement pour des raisons culturelles, certaines sociétés occultent la vieillesse comme elles occultent la mort. La vieillesse fait peur et est souvent associée à la maladie, à la dégradation des facultés mentales et à la perte d’autonomie. Dans une société vieillissante, où l'espérance de vie a augmenté de 8 ans en presque 40 ans, la vie du senior n'est pourtant plus la même qu’il y a une génération.

Une fois à la retraite, s'annoncent 20 à 30 années de vie, soit près du tiers d'une existence entière !


Oser parler du vieillissement représente un défi mais aussi une nécessité.

La recherche Coup de Vieux questionne : Comment les séniors sont-ils intégrés dans notre société, dans nos territoires ruraux et urbains ? Comment inventer de nouveaux modes d'échange, de mobilité et d'habitat adaptés aux besoins de nos aînés ?
Nous partons à l'exploration de 10 habitats participatifs portés par des séniors afin de comprendre leurs besoins, leurs modes de vie et leurs habitats.

Data

Commande - FAIRE PARIS 2019

Architectes - Bond Society 

Equipe - Emmeline Germaine, Nicolas Goubier

Partenaires - Pavillon de l'Arsenal, Ville de Paris

Statut - Exposition du 27.04.2022 au 29.05.2022

Chiffres clés

Espaces analysés - 10

Publication - 2022

COUP DE VIEUX FLYERS.jpg

Et si l’habitat senior participatif anticipait le logement de demain ?

 

Alors que le vieillissement de la population française s’accélère et que le fonctionnement des établissements dédiés à l’hébergement des personnes âgées est au banc des accusés, l’exposition «Coup de vieux» invite à découvrir de nouveaux types d’habitat conçus par et pour des seniors. Imaginés avec leurs futurs habitants, ces projets inventent d’autres façons d’envisager, de financer, de programmer et de construire des logements adaptés aux attentes de populationsen quête d’autres lieux et d’autres modes de vie pourrester à domicile. Leurs volontés conjuguent les principes d’entraide et de solidarité avec des ambitions constructives écologiques fortes et des espaces renouvelés.

Analysées par les architectes de l’agence Bond, grâce aux témoignages de celles et ceux qui les ont initiées, portées, fait bâtir, voire les ont réalisées et y vivent, ces opérations révèlent de nouvelles pratiques et sont sources d’inspiration et de projection. Elles donnent matière à envisager différemment des architectures et des gouvernances capables d’accueillir le grand âge. Parfois intergénérationnelles, ces opérations anticipent aussi les attentes des résidents quant à la conception des immeubles collectifs, tant dans leurs formes que dans leurs usages. Et si l’habitat participatif senior donnait un coup de vieux à nos programmes de logements contemporains ?

© PAVILLON DE L'ARSENAL

Centre d'information, de documentation et d'exposition d'urbanisme et d'architecture de Paris et de la métropole parisienne.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

partenaires COUP DE VIEUX.png
* Recherche réalisée dans le cadre FAIRE, accélérateur de projets architecturaux et urbains innovants lancé par le Pavillon de l'Arsenal avec la Ville de Paris et le soutien de la Caisse des dépôts, MINI et EDF.
Nous tenions à remercier chaleureusement nos partenaires ainsi que les habitantes et habitants des 10 habitats seniors participatifs sans lesquels cette recherche n'aurait pas pu aboutir : Boboyaka la castagne, Chamarel-les-barges, Jardins Montmartel, La Draye, Mascobado, Mas coop, Oasis des Babayagas, Tépatouseul, Ti Kellid, Toitmoinous